Transformer les déchets en amendement du sol grâce au compostage

0
73

Le compostage est la transformation de déchets organiques en un amendement riche en nutriments pour le sol grâce à l’action de micro-organismes, d’insectes et de champignons. Ce cycle naturel recycle les matières organiques telles que les restes de cuisine et les débris de jardin pour en faire du compost, un ingrédient qui peut améliorer considérablement les propriétés du sol.

Le but et les avantages du compostage

Le compostage domestique permet non seulement d’économiser de l’espace dans les décharges, réduisant ainsi le besoin d’incinération des déchets et les émissions qui y sont associées, mais aussi de réduire la production de déchets personnels d’environ 25 %. Il offre une alternative pratique et rentable à l’élimination des matières organiques et contribue à la gestion durable des ressources.

L’intérêt du compost pour le jardinage

L’incorporation de compost dans le sol du jardin est un moyen efficace d’introduire des matières organiques et des nutriments bénéfiques. Le compost aide à décomposer les sols lourds, à augmenter la capacité des sols sablonneux à retenir l’eau et les nutriments, et à fournir des éléments vitaux pour la croissance des plantes, quel que soit le type de sol. Il contribue à un développement robuste des plantes, qui à son tour aide à purifier l’air et à protéger la qualité du sol.

Instructions pour un compostage réussi

Le compostage peut être un processus simple avec quelques étapes de base à suivre :

Étape 1 : Choisir les matériaux de compostage appropriés

Au moment de choisir les matières à composter, il faut viser un équilibre entre les matières organiques, mais éviter d’ajouter des graisses animales, des viandes, des plantes malades et certains autres éléments, car ils peuvent entraîner la présence de parasites et d’odeurs. Les matières compostables appropriées sont, entre autres, le pain, les restes de fruits et de légumes, les coquilles d’œuf, les sachets de thé, les débris de jardin et les copeaux de bois non traités.

Étape 2 : Choix du site et installation

Choisissez un endroit pratique dans votre jardin pour le tas de compost, où il est facilement accessible et partiellement ombragé. Déterminez comment vous souhaitez créer votre compost, soit en utilisant un tas non confiné, soit en construisant votre propre bac, soit en achetant un bac de compostage disponible dans le commerce.

Étape 3 : Construction et entretien du tas de compost

Hachez ou déchiquetez les matériaux pour accélérer la décomposition avant de les ajouter à votre tas. Disposez le tas avec des couches de matériaux grossiers au fond, suivies de couches alternées de matériaux verts (riches en azote) et bruns (riches en carbone), bien mélangés et humidifiés jusqu’à obtenir la consistance d’une éponge humide. Introduisez régulièrement de l’air dans le tas en le retournant et observez le processus de réchauffement naturel au fur et à mesure que la décomposition progresse.

Étape 4 : Déterminer quand le compost est prêt

Le délai de maturation du compost peut varier, mais il est généralement prêt lorsqu’il apparaît sombre, friable et qu’il ne dégage plus de chaleur. Utilisez des indices visuels et la température comme guides.

Étape 5 : Utilisation du compost fini

Lorsque le compost est mûr, mélangez-le au terreau de votre jardin ou appliquez-le comme paillis. Il est également idéal pour faire des mélanges de rempotage ou pour améliorer la santé de votre pelouse. Si vous constatez que vous avez un excédent de compost, envisagez de le partager avec des voisins ou des amis.

Résolution des problèmes courants liés au compostage

Si vous rencontrez des problèmes tels que des odeurs ou une décomposition insuffisante, ajustez les niveaux d’humidité, assurez une bonne aération et équilibrez le mélange de matières vertes et brunes. L’ajustement de ces éléments peut résoudre de nombreux problèmes courants dans le processus de compostage.

Compléter le compostage par le paillage et le lombricompostage

Le bois déchiqueté et les matériaux feuillus peuvent également servir de paillis efficace pour éliminer les mauvaises herbes et retenir l’humidité du sol. Gardez à l’esprit qu’il faut éviter de pailler avec de l’herbe traitée avec des herbicides. Par ailleurs, si l’espace extérieur est limité, le lombricompostage avec des vers permet de composter à l’intérieur et peut être un moyen efficace de recycler les déchets de cuisine en un précieux additif pour le sol.

En suivant ces étapes et ces lignes directrices, le compostage peut facilement devenir une partie intégrante de votre routine de gestion des déchets, ce qui profitera à la fois à votre jardin et à l’environnement.