Quand s’inquiéter des ronflements ?

0
39

Le ronflement est un bruit produit par le passage de l’air à travers les voies respiratoires supérieures lorsqu’une personne dort. Il est alors causé par une obstruction partielle de celles-ci, ce qui provoque des vibrations des tissus mous ; ils peuvent être légers ou très bruyants, intermittents ou constants, cela varie d’une personne à l’autre. 

Souvent gênants pour le sommeil mais surtout pour celui des autres, ils peuvent entraîner des problèmes de santé tels que l’apnée du sommeil. C’est pourquoi, lorsqu’ils semblent devenir un problème, il est essentiel de consulter un professionnel de façon à mettre le doigt sur les causes qui le provoquent mais aussi pour mieux savoir comment l’atténuer !

Connaissez-vous la polysomnographie ?

Les conséquences d’un ronflement trop important

Un ronflement trop important peut avoir plusieurs conséquences, tant pour la personne qui ronfle que pour son entourage. Voici quelques-unes des répercussions les plus courantes.

Si vous vous reconnaissez dans l’une d’entre elles ou que vous reconnaissez l’un de vos proches, n’hésitez pas à contacter Somnolink pour pouvoir avoir accès au service d’examen de polysomnographie à domicile ; on en parle plus bas !

  • Des problèmes de santé : s’il est excessif, ce peut être le symptôme d’un trouble respiratoire du sommeil appelé apnée du sommeil. Ce trouble peut entraîner des interruptions fréquentes de la respiration pendant le sommeil, ce qui peut avoir des conséquences graves sur la santé avec une fatigue chronique, des maux de tête, des problèmes cardiaques, une augmentation du risque d’hypertension artérielle et même des accidents vasculaires cérébraux (AVC) ;
  • La qualité du sommeil : il peut perturber le sommeil de la personne qui ronfle mais aussi celui de son partenaire ou de ses proches, entraînant alors une mauvaise qualité de sommeil, des réveils fréquents pendant la nuit et une sensation de fatigue persistante pendant la journée ;
  • Des impacts relationnels : ce phénomène sonore peut avoir un impact sur les relations personnelles. Le/la partenaire de la personne qui ronfle peut avoir des difficultés à dormir, ce qui peut entraîner des tensions ;
  • Une fatigue diurne et une baisse de performance : en raison d’un sommeil perturbé, le ronfleur peut ressentir une certaine somnolence pendant la journée, ce qui peut affecter sa concentration, sa productivité au travail et ses performances dans les activités quotidiennes ;
  • Des problèmes psychologiques : Les effets du ronflement sur la qualité du sommeil peuvent conduire à des troubles émotionnels tels que l’irritabilité, l’anxiété et même la dépression chez certaines personnes.

Comme vous pouvez le constater, cela peut avoir une répercussion sur un bon nombre d’aspects de la vie quotidienne, tant sur le plan personnel que professionnel. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à faire appel à des professionnels capables de trouver des solutions !

Les facteurs qui provoquent le ronflement

Il faut savoir que plusieurs facteurs peuvent déclencher ou aggraver le ronflement : 

  • Le sexe : les hommes ont tendance à plus ronfler que les femmes ;
  • L’âge : après 50 ans, le ronflement est fréquent ;
  • Une rétrognathie : quand les dents du bas sont en retrait par rapport aux dents du haut, cela a pour conséquence un passage de l’air très étroit ;
  • Une cavité buccale symptomatique : un voile du palais, une luette trop longue ou encore une base de langue épaisse peuvent réduire l’espace disponible pour le passage de l’air ;
  • Un surpoids ou une obésité : au niveau du cou, un surplus de graisse favorise une trachée molle plus à même de se boucher facilement ;
  • Une obstruction nasale, une déviation de la cloison nasale ou une rhinite allergique peuvent provoquer des ronflements.

Mais ce phénomène peut aussi être causé par certains types de comportements comme : 

  • Dormir sur le dose ;
  • L’absorption d’alcool ou la prise de médicaments ;
  • Le tabac.

Chez l’enfant, cela peut être dû à : 

  • Des amygdales trop grosses ;
  • Des végétations hypertrophiées ;
  • Une rhinite.

 

Le diagnostic, pour analyser la source de votre ronflement et sa gravité

Pour établir un diagnostic de votre ronflement, vous pouvez demander à des professionnels d’analyser votre sommeil via un examen spécifique nommé la “polysomnographie”. Grâce à Somnolink, réalisez cette analyse approfondie afin d’identifier d’éventuelles anomalies pouvant être liées à vos ronflements. Cet examen non invasif est réalisable chez soi, dans votre confort habituel, pour assurer de récupérer des données fiables.

L’examen enregistre simultanément plusieurs fonctions physiologiques telles que l’activité cérébrale, les mouvements oculaires, la fréquence cardiaque, la respiration et les mouvements musculaires ; tous ces éléments permettront au spécialiste de déterminer le degré de gravité de la situation et de vous orienter vers le traitement le plus adapté pour régler ce souci et éviter toutes conséquences sur votre santé !